Tout savoir sur la bière, l'origine de cette boisson alcoolisée

Tout savoir sur la bière, l'origine de cette boisson alcoolisée | Bière Ribella

(Article rédigé par des étudiants dans le cadre d'un stage à la brasserie.)

Nous connaissons tous la bière ! Vous la dégustez presque fréquemment, mais est-ce que vous avez une idée de son origine ? La légende raconte qu'elle serait le fruit du hasard. Son origine remonterait à plus de 5 000 ans avant JC selon les premiers écrits découverts en Mésopotamie. Nous vous présentons dans cet article l'histoire de la bière en vous présentant les grandes périodes qui ont marqué sa création.

La bière dans les temps très anciens et dans l'Égypte

Dans les temps anciens

Au XXe siècle, les découvertes faites en Mésopotamie révèlent qu'il existe une boisson fermentée faite avec de l'orge, de l'épeautre, du blé qui serait l'ancêtre de la bière. En effet, des milliers d'années passées, les habitants du sud de la Mésopotamie se nourrissaient d'un pain à base de céréales secs et sûrs qu'ils devaient plonger dans l'eau pour favoriser son ramollissement. Il se peut qu'un jour, le pain serait oublié dans l'eau et au fil des jours, le levain du pain s'était fermenté transformant ainsi le mélange en bière.

La bière, dans la Grèce antique, était employée à but médicinal. Elle était souvent utilisée comme monnaie d'échange, d’un gain après un service rendu, mais comme boisson pendant les fêtes ou d’offrande pour une divinité. Étant des commerçants experts, ils ont introduit la bière en Espagne, en Germanie et en Gaule.

Pour les Gaulois, la bière était un véritable atout. Ils la considéraient comme une résistance envers les Romains qui les envahissaient. Ils la surnommaient "la cervoise" pour honorer leur divinité Cérès, déesse de la moisson. Ils ont inventé des tonneaux pour favoriser la fermentation et le stockage de cette cervoise qui leur servait de salut. Les premiers brasseurs de cervoise sont les moines.

Dans l'Égypte

Dans l'Égypte ancienne et en Babylone, la bière était une boisson nationale connue sous le nom de vin d'orge. Elle était fabriquée à base des céréales et de l'eau exposée au soleil, source de sa fermentation alcoolique. Cette boisson servait de boisson thérapeutique et était appréciée par la majorité de la population en ce temps.

La bière et le Moyen-âge

Au VIIe siècle, le premier monastère consacré à la fabrication de la bière fut instauré par le roi Dagobert. Le regroupement des brasseurs et la réglementation de la fabrication de la bière des moines furent institués par Charlemagne (fils du roi Dagobert). Les brassages furent confiés aux moines et des inspecteurs furent nommés pour contrôler la qualité de la bière. Également, pour permettre aux voyageurs de se désaltérer avec la bière, chaque monastère avait une brasserie.

Vers les années 1070, une femme (l'abbesse Hildegarde de Bingen) découvrit l'utilité du houblon qui entra dans la fabrication de la bière. Le houblon est réputé pour ses vertus antiseptiques donnant à la bière son goût amer et favorisant sa préservation. C'est en cette période qu'est né en Belgique le nom brasseur pour nommer le chargé de remuer le mélange d'eau et de malt (brai).

Ce n'est qu'au XIIIe siècle que la fabrication de la bière s'ouvre et la brasserie n'était plus seulement au niveau des monastères. La corporation "Guilde" créée par les brasseurs prouve l'essor de la fabrication de la bière comme étant une activité à part entière économique.

La bière pendant la période de la Renaissance et de la révolution industrielle

À la Renaissance

Pendant la Renaissance, la fabrication de la bière était devenue codifiée et réglementée en France. Les brasseurs de Paris acquièrent leur statut en 1489 et la bière devient le nom officiel qu'on donne à la boisson. Sa fabrication est uniquement recommandée aux brasseurs ayant acquis le statut et les ingrédients entrant dans la fabrication étaient l'eau, houblon et grain.

Pendant la révolution industrielle

La chute de la royauté en 1789 a provoqué la vente des abbayes. Les brasseries indépendantes deviennent nombreuses. Ainsi, la consommation de la bière est devenue un plaisir que tout le monde ne pouvait plus se donner.

La bière surtout la fermentation demeure un mythe que personne n'a pu décerner. Louis Pasteur après ses études en 1857 fait la découverte des bactéries existantes dans la levure. La révolution industrielle a permis la maîtrise de la procédure selon laquelle la fermentation a lieu afin d'éliminer les bactéries. Des machines qui fournissent le froid industriel (machine carrée) furent mises à la disposition des brasseries leur permettant de travailler tout le temps sans courir de risques.

La bière de nos jours

De nos jours, brasser et commercialiser la bière évoluent en grande partie. En effet, plusieurs formes de la bière sont brassées : blanche, aromatisée, ambrée, etc. avec divers goûts afin d'attirer l'attention de la majorité. Les méthodes anciennes de brasserie de la bière disparaissent progressivement au profit des méthodes faciles et automatiques qui allègent la tâche aux brasseurs. Aussi, il faut noter que l'évolution de la technologie et le changement de méthode de fabrication de la bière ne modifie ni sa qualité ni son goût. Ces méthodes permettent seulement d'alléger la tâche aux brasseurs.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés